• Belle époque

    Auteur : Elizabeth Ross
    Titre : Belle époque
    Edition : Rageot
    Mon avis : Très bonne lecture !
    Résumé :  1889. Maude Pichon a 16 ans quand elle quitte sa campagne natale pour échapper à un mariage forcé. Son rêve ? Paris, ville-lumière en ébullition à l'approche de l'Exposition Universelle ! Mais la vie à la capitale se révèle plus dure et moins reluisante que sur les chères cartes postales de Maude...
    Ses maigres économies et ses illusions s'évanouissent vite, et alors qu'elle cherche un emploi pour échapper à la misère, elle tombe sur une agence bien particulière. C'est ainsi qu'elle devient un repoussoir, c'est-à-dire une jeune fille laide qui est employée pour servir de faire-valoir à une jeune fille riche.
    Hélas, Maude tombe sur une cliente des plus singulières : la comtesse Dubern l'emploie pour servir sa fille Isabelle. Mais Isabelle ignore que son "amie" n'est autre qu'un faire-valoir payé par sa mère... Commence alors une grande amitié entre Maude et Isabelle, amitié qui repose sur un lourd secret que Maude devra garder tout au long, amitié qui remettra en cause la loyauté de Maude envers la Comtesse...

    Ce roman, qui aborde le thème de la laideur et du repoussoir, est très particulier. Les problématiques soulevées ne courent pas les rues.
    Une mère qui emploie un faire-valoir pour sa fille dans l'unique but de marier sa fille (en effet, la comtesse demande souvent à Maude ceci : "ma chère, il faut que vous rapprochiez Isabelle du comte. Ils doivent se marier, je l'ai décidé. Je vous fais confiance pour me rapporter chaque frasque d'Isabelle et chacune de ses inclinations").
    Une campagnarde qui se sent perdue dans ce monde de dorure et de haute aristocratie, et qui en plus de ça jongle entre espionne d'Isabelle et meilleure confidente de cette dernière. Une jeune fille qui doit choisir entre l'argent et l'amitié.

    La beauté est le véritable pilier du récit.
    Tout au long de celui-ci, des questionnements sur le physique, et une éloge à la beauté intérieure. On découvre qu'il faut être plus tenace qu'on n'en a l'air pour devenir repoussoir : supporter sa laideur, accepter ses défauts...

    L'histoire est donc palpitante et on ne s'attend pas à la fin.
    L'écriture est très simple et très jolie, suffisamment entraînante pour suivre Maude au fil des pages.

    En plus de ça, ce roman est très documenté sur Paris au 19è siècle (et pas 18è... merci Christine pour la rectification). On découvre l'effervescence des bourgeois pendant la construction de la tour Eiffel, les bals où Maude est éblouie par la beauté, les opéras, les avenues, mais aussi la face plus sombre de cette époque : les artistes ratés, les cabarets, les ivrognes...

    Je termine cette chronique en vous invitant vivement à lire ce livre que je qualifierais de coup de cœur, déjà pour son thème, pour ses sujets, et enfin pour ces choses qu'il m'a appris sur Paris.


  • Commentaires

    1
    Savannah
    Lundi 14 Décembre 2015 à 22:26
    Savannah

    Super, ta chronique, elle me donne envie de le lire ! J'essayerais de le trouver ! Est il sorti il y a suffisamment de temps pour être  en bibliothèque ?

    Merci pour cette chronique! 

    Ah oui, et je voulais te dire : la nouvelle présentation de ton blog est magnifique, et tes derniers articles très bien !

    Tu bichonnes bien ton blog !

      • Mardi 15 Décembre 2015 à 08:35

        Merciii !

        Je crois que tu vas avoir du mal à le trouver... Juliette a cherché dans chaque bibliothèque de sa ville, elle n'a pas trouvé !
        C'est la documentaliste qui l'a acheté exprès pour les Incorruptibles... Tu peux toujours le demander pour Noël ou demander à ta documentaliste de l'acheter :) !

        Merci encore ! C'est important de bien s'occuper de son blog ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :