• Maria (Nouvelle #2)

    Voilà une nouvelle que j'ai écrite là, maintenant. Commenter me procurerait le plus grand des plaisirs ^^

    MARIA

    Elle s'appelait Maria. Elle avait seize ans lorsqu'elle fit sa première "bêtise". Celle qui vous arrive quand vous êtes adolescente, quand vous en avez marre de vos parents. Quand, après le lycée, vous partez en cachette, votre argent de poche cliquetant dans votre veste en feutre.
    Ce n'était pas la première fois qu'elle était jalouse de sa meilleure amie, Lise. Cette dernière avait fêté son anniversaire le week-end dernier et était arrivée, lundi, avec un tie-and-die qui lui avait valu une pluie de compliments.
    Maria était encore une fois restée dans l'ombre. Ombre qui la rogna toute la journée, acide perfide de jalousie. A la sortie des cours, elle était tellement excédée qu'elle n'avait même pas dit au revoir à Lise.
    La porte du salon de coiffure s'était refermée dans un tintement clair et froid.

    ***

    - C'est bon, mademoiselle. Vous pouvez vous regarder dans le miroir.
    Maria ouvrit les yeux.
    Son reflet l'accueillit. Elle poussa un petit cri.
    Ses cheveux bruns et rebelles, d'habitude si ternes, nimbaient à présent son visage. Des pointes colorées s'agitaient sur ses épaules.
    Elle avait choisi quelque chose d'original. Quelque chose de plus vif que le tie-and-die classique de sa meilleure amie.
    Ses cheveux formaient un dégradé du brun presque noir au rose. Rose comme les chewing-gum qu'elle consommait en cachette en cours. Rose fluo.
    - Alors, qu'en pensez-vous ? demanda la coiffeuse.
    Un seul son s'échappa de la gorge de Maria. Rauque, qui sonnait faux.
    - Parfait.

    ***

    Le chemin du retour fut affreux. Non. Bien plus qu'affreux.
    Tête baissée, Maria essayait de réaliser l'acte qu'elle venait de commettre.
    50 euros. Elle avait dépensée 50 euros. Tous les billets qu'elle avait cotisé pendant des années étaient passés. Sous un coup de jalousie. D'idiotie. De pure folie. Et pour être jalouse, idiote et folle, elle l'avait été.
    Mais ce qui la dévorait d'inquiétude, ce n'était ni sa jalousie, ni son idiotie, ni sa folie. C'était ses parents. Le pire était devant elle. Pas derrière.

    ***

    Maria pleurait.
    Adossée contre le mur de sa chambre, elle essayait d'oublier la réprimande. Une réprimande digne de ce nom.
    "Ce n'est pas comme si je ne m'y étais pas attendue, songea-t-elle. De toute façon, ç'aurait été étonnant qu'on m'accueille avec des cadeaux, des bouquets de fleurs et une banderole Bienvenue".
    Elle sourit à travers ses larmes en imaginant ses parents l'accueillant de pareille façon.
    Un sourire un peu triste qui se transforma en sanglots lorsqu'elle entendit la porte de l'entrée s'ouvrir, signalant que son père venait d'arriver.
    - Oh non, fut ce qu'elle souffla.

    ***

    Au lycée, sa nouvelle coiffure fit sensation.
    Partout, on la regardait, on la complimentait. Seuls ses professeurs semblaient désapprobateurs. Jusqu'à Mme Price, sa prof de français, qui demanda à lui parler à la fin du cours.
    - Mademoiselle, j'ai remarqué que vous aviez opté pour des cheveux fantasistes. Je m'abstiendrai de commentaires car je n'ai pas mon mot à redire quant au choix de vos parents - qui, j'imagine, ont dû vous faire une bien belle surprise -, mais je vous rappelle que, quoi qu'il en soi, votre expérience capillaire ne doit pas dégrader l'ambiance de travail. Concentration doit rester votre maître mot, bien que vos cheveux en donnent le contraire. Compris ?
    - Oui, madame.
    - Bien. Vous pouvez sortir.
    En sortant de la classe, Maria s'autorisa un petit rire.
    Ses parents lui faisant une bien belle surprise.
    Si seulement Mme Price savait...

    ***

    Les jours passèrent et les semaines avec.
    Son expérience capillaire et la surprise qui l'avait accompagné étaient à présent des souvenirs. Ses camarades la voyaient à nouveau comme elle avait toujours été, une fille un peu transparente qui est sans cesse éblouie par le charisme de ses amis. Une fille sans personnalité, cheveux roses ou pas.
    En sortant des cours, Lise lui proposa de faire du shopping ensembles, le mercredi prochain. Maria accepta aussitôt, mais se rendit compte qu'elle n'avait pas encore demandé à ses parents.
    En rentrant chez elle, elle réfléchit donc à un moyen de les convaincre.
    Comment allait-elle s'y prendre ?

    A suivre...


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Juillet 2015 à 10:43

    Waw, c'est magnifique, j'adore le suspens à la fin! Hâte de lire la suite ! :D

    2
    Jeudi 16 Juillet 2015 à 10:45

    En fait, au début, on peut penser que c'est une "histoire pour filles", comme dirait Le Petit Lapin Blanc.
    Mais z'allez voir. C'est pas du tout ça.
    (j'ai hâte d'écrire la fin, je vous dit pas pourquoi)

    3
    Jeudi 16 Juillet 2015 à 10:52

    Grr arrête là y'a trop de suspens >< x)

    4
    Jeudi 16 Juillet 2015 à 19:50

    coucou

    5
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 10:52

    Coucou Ela

    6
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 11:36

    Coucou

    J'aime bien mais y'a un moment ou j'ai bugué

    7
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 13:54

    Aaarg as-tu et pas à tu.

    8
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 15:29

    point d'interrogation 

    9
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 19:58

    Mince scuse moi fausse manip' ^^
    Je disais donc que mon texte est une vive critique de la société : ados rebelles, tie-and-die rose (une fille en a au Collège, elle m'a inspiré pour l'histoire), popularité et besoin de reconnaissance... Bref, l'atmosphère est très superficielle, c'est fait pour et c'est normal que des gens comme toi et moi n'appréciions pas trop ce genre de trucs ultra modes et maquillages. Mais la fin est vraiment différente. Inattendue, triste, incongrue, violente.
    J'ai vraiment hâte de l'écrire.
    Bref. Trêves de bavardages.
    A quel endroit as-tu beugué ?

    10
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 20:21

    "Ses parents lui faisant une bien belle surprise."

    Je croyais qu'on l'avait réprimandé ? Et qu'est-ce qui s'est passé quand son père est venu dans sa chambre ?

    11
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 20:25

    En fait, sa prof croit que c'est ses parents qui lui ont fait une surprise alors que c'est pas du tout ça. Et elle rit intérieurement pour se moquer de la naïveté de sa prof.
    Quand son père est venu dans sa chambre... hé bien, il l'a réprimandé ! Mais je ne l'écris pas parce que le lecteur peut deviner par lui-même et qu'à ce moment-là c'est inutile de le dire ^^

    12
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 21:09

    ha oké je comprend mieux

    13
    Lundi 20 Juillet 2015 à 14:15

    Salut o/ Je me permet de te rendre le petit coucou sur ton blog ! :P

    J'aime bien ton style, on se laisse emporter facilement (et, chose rare pour moi sur internet, on ne décroche pas au bout de 20 lignes x). Il n'y a pas d'éléments superflus ce qui est agréable. Comme Ela, j'ai eu un petit doute au sujet des parents : la "surprise" m'a laissé entendre qu'en fait ils avaient été plutôt tolérants. J'ai l'habitude de lire ultra vite et de sauter des mots donc c'est peut être moi, mais fait attention aux quiproquos tout de même ^w^

    Le protagoniste a peu de caractère et une maturité pour ainsi dire inexistante '-' (le je-vais-pas-lui-dire-au-revoir-en-partant-elle-va-être-très-fachée, lol) + une vision superficielle et enfantine de la vie, ce qui la rend très peu attachantes pour moi. Apparemment, c'est fait exprès, mais du coup ça va te rendre la tâche de nous faire compatir à son triste sort d'autant plus dure ! xd (Niéhé, j'ai hate de lire ça).

    Keep on writing my friend, j'ai hâte de lire la suite '^' !

    14
    Lundi 20 Juillet 2015 à 14:24

    Oh, mici beaucoup !
    Oui, à mes yeux mon histoire est pas très développée, je me demande si je vais aller jusqu'au bout... A vrai dire, j'ai tendance à abandonner mes textes en court de route, c'est pourquoi je préfère les poèmes !
    En fait, pour l'histoire de la surprise, j'arrivai pas à faire une fin de paragraphe qui laisse du suspense, du coup j'ai mis ce qui me passait par la tête.

    Sinon, je te conseille de ne pas te focaliser sur ce texte qui est selon moi assez médiocre. Je viens d'écrire un poème dont je suis plutôt fière, j'aimerai beaucoup avoir ton avis ^^

    15
    Lundi 20 Juillet 2015 à 14:47

    Han, commencer un truc et jamais le finir, c'est l'histoire de ma viiiiiie (ce cycle éternel, ouais =w=)

    Justement, considère ça comme un paragraphe de présentation ! Tu nous a présenté la héroïne principale, sa superficialité, ses problèmes, sa prof, sa meilleure pote et son lycée vite fait. En gros tu as fini la partie chiante ! Maintenant, tu peux rajouter n'importe quelle rebondissement :3 C'est la partie fun ! \o\

    Quel poème ? ( Je te préviens, j'ai la sensibilité artistique d'une chaussette. Pire, d'une chaussette en filière S. Mais je peux te dire mon ressenti quand même c: )

    16
    Lundi 20 Juillet 2015 à 14:50

    Oui, la partie énervante est finie, encore heureuse !
    Pour le poème, c'est ici : http://azza909.eklablog.com/tant-que-nous-sommes-humains-a118216016
    Et pas besoin de sensibilité. Enfin je sais pas. A toi de voir.

    17
    Lundi 20 Juillet 2015 à 19:40

    Waw j'adore ! Ce texte m'a presque bouleversée car Maria est un prénom qui m'est très cher et la jalousie d'une amie ... c'est quelque chose que je connais trop bien malheureusement ...  Je n'irais pas jusqu'à me faire un tie and die rose mais ... là je m'emporte un peu, laisse tomber ;) Bref, j'adore même si la fin je trouve fait un peu trop simple à mon goût.

    18
    Mardi 21 Juillet 2015 à 15:13

    Oh, j'aime beaucoup la suite ! Mais moi non plus j'avoue ne pas bien avoir compris l'expression avec la "surprise" de premier abord. Sinon je trouve la suite vraiment super, je me demande vraiment comment tu vas nous finir ça !

    19
    Jeudi 10 Septembre 2015 à 18:18

    J'adore. C'est super ! Avis nul, mais bon ...^^

    20
    Jeudi 10 Septembre 2015 à 18:30

    Ah ? Tiens, merci ^^
    Je trouve quand à moi cette nouvelle FORT RATÉE...

    21
    Jeudi 10 Septembre 2015 à 18:38

     Oh pour moi si c'était moi qui l'avait écrit ça aurait été ma meilleure nouvelle de tous les temps, donc ...^^

    22
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 14:48

    J'ai lue depuis le début les articles de cette rubrique, et je suis assez étonnée! C'est magnifique ce que tu écris là, l"histoire" sur le fait que tu sois critiqué m'a beaucoup plus, je me suis comme identifié, à toi :)

    En tout cas ton travail ne peut qu'être apprécié et complimenté :)

    Un grand Bravo à toi Harmonie ❤️ Bonne continuation

    P.S: J'adore ton écriture ~

      • Samedi 31 Octobre 2015 à 13:35

        Tu ne peux pas savoir à quel point ça m'a fait plaisir de lire que tu avais lu tout mes écrits ! Merci, c'est adorable.
        Je suis très contente que tu apprécies...
        Merci encore et bonne continuation à toi aussi !

      • Samedi 31 Octobre 2015 à 20:24

        Mais de rien ♥ tu as, vraiment, une jolie plume... Tu es une excellente écrivaine~ 

        Merci :)!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :