• Hey !
    Ah, Disney et ses princesses... elles nous faisaient (et peut-être même nous font encore) rêver...
    Nombreux artistes ont proposé leur version revisitée des contes qui ont bercé notre enfance... préparez-vous, voici trois versions de princesses !

    1 - La version d'Emmanuel Viola
    Je n'ai pu trouver que très peu de renseignements sur Emmanuel Viola. C'est un illustrateur italien dont le pseudonyme (et le nom du blog) est Evviart.
    On retrouve des princesses modernes aux looks décalés : gothique, pin-up...


    Je n'ai sélectionné que quelques dessins, d'autres sont également très réussis comme Ariel ou la Belle au Bois Dormant... Je vous laisse découvrir ici :

    2 - La version manga
    Quelques mangakas ont mis la main à la pâte pour métamorphoser nos héroïnes d'enfance en héroïnes japonaises !
    Je suis particulièrement fan de Pocahontas et de Maléfique, et vous ? 


    La suite par ici : http://hitek.fr/42/24-personnages-disney-manga_2885

    3 - La version de Dina Goldstein
    Pleine d'ironie, cette série de photos est une vive critique sur la société d'aujourd'hui. C'est sûrement ma version préférée même si elle présente les princesses Disney comme des princesses déchues. En tout cas je trouve ces photos très intéressantes, et vous ?


    Vite, par là : http://www.dinagoldstein.com/fallen-princesses/

    Et voilà ! J'espère que cet article vous aura plu ! En tout cas j'ai beaucoup aimé faire des recherches dessus...
    Quelle est votre version préférée ? Qu'en pensez-vous ? Ca se passe en commentaires ^^
    A très vite, peace !


    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine
    Titre : Le Grand Jour
    Réalisateur : Pascal Plisson
    Acteurs principaux : Tom Ssekebira, Nidhi Jha, Albert Monteagudo et Deegii Batjargal
    Type de film : documentaire ~ tout public
    Durée : 1h26
    Résumé : Ce film nous emmène au côté de 4 jeunes issus de milieux défavorisés, qui s'apprêtent à passer une épreuve qui va décider de leur avenir. Nous les accompagnons donc, suivant leurs histoires parallèles.
    Tom, 19 ans, habite à l’Ouganda et est passionné d'animaux. Il se prépare à un examen qui lui permettra de devenir ranger. S'il réussit, il pourra enfin revoir sa famille, qui lui manque...
    Le rêve d'Albert, jeune cubain de 11 ans, est de devenir champion de boxe. Aussi, quand son professeur lui annonce qu'il l'a inscrit à un tournoi qui lui permettra d'intégrer l'Académie des Sports, il est fou de joie ! Mais reste à gagner ce tournoi...
    Fille d'un chauffeur de rickshaw, Nidhi, 16 ans, est une jeune Indienne très brillante. Elle va concourir à l'épreuve du Super 30 qui, si elle la réussit, lui fera intégrer une classe préparatoire pour suivre des études de polytechnique. Mais sera-t-elle sélectionnée sur les milliers de participants ?
    Enfin, Deegii, 11 ans, vit en Mongolie. Très douée pour la gymnastique, elle va bientôt passer une audition de contorsionniste. Mais cette audition est très difficile et elle n'est pas prête...

    Sans être un coup de coeur, j'ai beaucoup aimé ce film, à la fois instructif et émouvant.
    Il nous rappelle que le fait de sortir de la misère et orienter son destin vers un autre horizon que celui de la pauvreté est une véritable lutte, et que, lorsqu'on est aussi bas, on est obligé de réussir.
    La famille est très présente pour soutenir nos héros (Deegii est encouragée par sa grand-mère et son frère, la mère de Nidhi veille à ce que sa fille ne se rende pas malade à trop travailler), mais aussi les amis (le meilleur ami d'Albert, Roberto, s'autoproclame coach officiel de ce dernier).
    On assiste aussi aux moments de découragement des héros : Albert a trop de pression par son prof, Deegii n'est pas prête...
    C'est donc un très beau témoignage, qui aborde des sujets pas joyeux de façon très belle.

    Je conclue donc cette chronique en vous recommandant ce film.


    10 commentaires


  • Bonjour !
    Aujourd'hui on se retrouve pour quelques photos du parc du Musée Hébert, à Grenoble (plus précisément à la Tronche).
    J'y étais allée y a un petit bout de temps, et j'avais totaaalement oublié de partager les magnifiques photos que j'ai prises. Le soleil n'était pas au rendez-vous, dommage...
    C'est parti !
    (les photos qui vont suivre sont MES photos... Ne les utilisez pas sans mon entier accord, sinon garde à vous !)

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    On entre donc par une jolie grille qui fait face à un bâtiment blanc : le Musée.
    Après avoir longé un chemin qui sépare le bâtiment de quelques fontaines, on franchit un arc de feuillage. En se retournant, voilà ce qu'on voit :

    Musée Hébert

     

    Le bâtiment blanc,
    à gauche,
    c'est le musée.

     

     

     

     

     

     

    On continue donc notre chemin... A notre gauche, des tables où j'ai pique-niqué.
    Tout droit, on arrive devant un second arc de feuillage, comme le premier. Là, le chemin se sépare en deux. A droite, c'est une impasse. A gauche, le chemin continue. Et, face à nous, une jolie statue devant un bassin.
    Allons donc à gauche...
    Qui nous mène dans une immense clairière, avec un bassin :
    Musée Hébert

     

    (excusez-moi
    la qualité de
    cette photo)

     

     

     

     

     

     

     

    Avec à gauche de grands arbres qui forment de grandes ombres :
    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous découvrons aussi un labyrinthe, pour le moins magique.
    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Musée Hébert
    Lorsqu'on lève la tête,
    on est aussitôt happé et
    émerveillé par les jeux d'ombre


     

     

     

     

     

    Au fond de la clairière, un chemin secret nous conduit à mon endroit préféré... Mais voyez plutôt le charmant chemin que nous empruntons :
    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et tout au bout, nous arrivons sur la roseraie.. L'endroit le plus magique et le plus secret de ce parc.
    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Musée Hébert Un panorama pris à l'intérieur de l'arc formé par les piliers.





    Au fond de la roseraie, la magie s'arrête là, avec un mur où coule une fontaine.
    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai un peu lu dans la roseraie, car le décors était tellement enchanteur qu'il en devenait inspirant. La prochaine fois, je reviendrai avec mon ordi portable pour écrire !
    On revient sur nos pas, car c'est déjà l'heure de rentrer.
    Et pour finir, en vrac, quelques très jolies photos que j'ai prise en revenant :
    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Musée Hébert

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voilà ! Ce fut une très belle sortie.
    Je vous invite à présent à laisser un commentaire sur vos impressions etc.
    Sur ce, à très bientôt !

    Source : La photo tout en haut, utilisée pour illustrer cet article, provient de ce site : http://www.musee-hebert.fr/1394-les-jardins.htm


    4 commentaires
  • Bonjour à tous et à toutes ! Aujourd'hui j'aimerai vous parler de la musique d'un jeu vidéo, Ori and the Blind Forest.
    Avant de commencer, je vais tout de même vous parler un peu du jeu en lui-même ^^


    ORI AND THE BLIND FOREST

    L'histoire : La forêt de Nibel avait toujours été féerique et magnifique jusqu'au jour où une tempête tragique et maléfique s’abattit, causant mort et destruction. C'est au seul survivant de la catastrophe, Ori, un esprit de la forêt, qu'il est confié la tâche de sauver la forêt. Armé de tout son courage, il devra affronter un terrible adversaire.
    Mon avis : c'est un très très beau jeu, aux graphismes à la main époustouflants, à la musique magnifique. Même moi, n'étant pas fan des jeux de plateformes, je l'ai trouvé très très réussi. C'est "une ode à l'amour, au sacrifice et à l'espoir qui brûle telle une flamme en chacun de nous."
    Photos : 





    MUSIQUE

    Je vous laisse écouter cette merveille qui est de Gareth Coker
    Et sa version piano :




    Voilà, cet article est déjà terminé. N'hésitez pas à donnez votre avis en commentaires ;)


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique