• Written Meal TAG

    Bonjour bonjour !
    J'ai été tagguée par Bluebird, pour un tag qu'elle a inventé ^^ !
    Le principe ? L'écriture avec une touche de cuisine
    , autour d'un bon repas !

    Tag #3. TAG ORIGINAL - The Written Meal Tag.
    (image par elle ^^)


    Apéritif.

    Commençons par le début. Mettons nous dans l'ambiance. La table est mise, les boissons sont sorties, les brochettes, les olives et les petits fours bien alignés sur les plateaux, les verres prêts à être remplis, les canapés à être dévorés... Alors..

    Où écrivez-vous, dans quelles conditions ?
    Dans mon salon sur l'ordi familial, quand je suis tranquille (c'est-à-dire pas souvent ^^'), mais surtout dans ma chambre : sur mon mini-ordi, sur une feuille de papier, ou, le plus souvent, sur mon portable (ce n'est pas pratique, mais au moins je peux écrire dans mon lit !)

    Soupe à...

    Au dîner, chez moi il y a parfois de la soupe ! Cela peut être un simple potage, une soupe à la tomate et aux vermicelles, du bouillon ou encore de la soupe chinoise !

    – A quelle heure, à quelle période de la journée écrivez-vous, pour la plupart du temps ?
    N'importe quand. Chaque occasion est favorable pour écrire.

    – Quelle est l'heure où l'inspiration vous prend à la gorge, où elle est à son apothéose ?
    Tôt le matin ou tard le soir.

    (Ces deux questions se ressemblent, mais, mine de rien, pas vraiment ! ^^)

    Salade de...

    Pour se mettre en bouche, rien de mieux qu'une petite salade ! Salade niçoise – thon riz huile –, salade de pâte – nouilles lardons tomate –, salade estivale – concombre maïs carotte –,...

    – Quelles sont vos sources d'inspiration ? Des musiques, des images, des lieux...?
    Je suis très inspirée par les musiques de Lindsey Stirling et ses clips merveilleux, mais aussi par les images de My Still Sunday (que j'ai fait découvrir à Bluebird ^^)

    > Plat principal. <

    Poêlée de légumes.

    Retirer, laver, éplucher, couper, décortiquer, puis verser le tout dans une grande poêle, arroser d'un filet d'huile, saler poivrer, rissoler le tout...

    – Chacun a sa recette pour construire, développer ses personnages. Quelle est la vôtre ?
    Je n'en ai pas. Les personnages viennent à moi naturellement, par l'intermédiaire de rêves ou de moments de fulgurances, quand je n'arrive pas à m'endormir et que je me perds dans mes pensées.

    Gigot d'agneau et magret de canard.

    Voici enfin le plat de résistance, le vrai ! Celui où il y a de la matière, celui où il y a vraiment quelque chose de concret à travailler !

    – Dans vos récits, nouvelles ou romans, privilégiez-vous plutôt le dialogue ou la description ?
    C'est une bonne question et je ne peux pas y répondre. Cela dépend du genre de roman : psychologique, ce sera dialogue, aventure, ce sera description...

    En accompagnement : champignons rissolés.

    – Vos écrits ont-ils une mise en page particulière ? Avez-vous l'habitude d'écrire sous forme classique de chapitres, ou intégrez-vous des transitions, des bribes ou autres « entre-deux-chapitres ? Ou encore, vos textes peut-être sont-ils rédigés d'un seul bloc, dans un seul et unique chapitre ?

    Avant, j'avais du mal à diviser mes écrits en chapitres. Mais c'est maintenant ce que je fais : des chapitres d'environ 60 lignes. J'aime bien écrire des parties en narration externe (par un narrateur qui ne fait pas partie de l'histoire) puis en narration interne (à travers un personnage, par exemple un extrait de son journal intime).

    > Plateau de fromage. <

    Saint-Nectaire et crottin de Chavignol.

    La règle étant de se servir au maximum de la moitié plus un de fromages, en arrondissant à l'inférieur en cas de résultats non entiers, j'en conclus – certes rapidement – que tout est question de mathématiques. Même le fromage, c'est dire !

    – En combien de temps écrivez-vous un chapitre, une nouvelle, un texte ou un poème ? Quelques jours, une semaine, plus peut-être ?
    Concernant les textes, il y a des semaines où j'écris deux chapitres par jour et d'autres où je passe un mois sans rien pondre. Vraiment, je ne saurais pas dire. C'est très variable et totalement imprévisible.
    Un poème, ça me prend environ 15 minutes. Le plus long est de trouver le sujet, le reste est vite expédié.



    > Dessert. <

    Vacherin au caramel.

    Voilà un met qui se fait dans la précision de l'art pâtissier ! Ces arabesques de meringues et ce coulis au caramel si savamment disposés... C'est un genre de plat qui prend du temps et qu'il faut travailler de longues heures durant.

    – Prenez-vous beaucoup de temps pour vos relectures et corrections ?
    Je ne me relis que lorsqu'il s'agit d'un concours. Sinon, je préfère poster le premier jet. Car, quand je me relis, j'ai l'impression d'avoir écrit quelque chose d'ultra nul et du coup j'efface tout :-/
    Donc non, je ne me relis jamais ou alors très rarement.


    Tuiles aux amandes.

    Voici enfin la touche finale : la fin du repas, son apothéose, qui se doit d'être grandiose, rassurer les gourmands sur la qualité des plats qu'ils ont dévorés.

    – Quelle est la dernière chose, l'ultime action que vous exécutez lorsque vous finalisez un écrit ?
    J'appuie délicatement sur le point final. C'est quelque chose de merveilleux, placer le point final comme on pose la dernière brique.

    Digestif.

    – Qui invitez-vous à partager votre repas ?
    J'invite à ma table Mià, Luna Roswood (si tu es toujours en vie '-'), Rouge Pivoine et tout ceux qui veulent !


  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Avril 2016 à 10:21

    J'aime beaucoup tes réponses !

    C'est étrange de voir comment les réponses peuvent différer d'une personne à l'autre... ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :